Décès de Manu Dibango. Mory Touré lui rend hommage


25 mars 2020

Manu Dibango est mort emporté par le coronavirus. La famille du célèbre saxophoniste a annoncé son décès sur la page Facebook de l’artiste : « Chers parents, chers amis, chers fans, une voix s’élève dans le lointain… C’est avec une profonde tristesse que nous vous annonçons la disparition de Manu Dibango, notre Papy Groove, survenue le 24 mars 2020, à l’âge de 86 ans, des suites du covid 19. »

Emmanuel N’Djoké Dibango, né à Douala au Cameroun, est décédé dans un hôpital de la région parisienne. Il a célébré ses 60 ans de carrière en 2019 et a rencontré un grand succès en 1972 grâce à son tube Soul Makossa, revisité plusieurs fois par des DJ et par un certain… Michael Jackson et Rihanna. Ces derniers avaient dû lui verser une compensation financière afin d’éviter un procès en plagiat. Surnommé « Papy Groove », il était reconnu pour son dynamisme, son extrême gentillesse et son génie créatif.

Lors d’un entretien téléphonique avec Joliba FM, Mory Touré, journaliste malien et fondateur de Afrika Radio, pour qui il a été un repère et une boussole, parle d’une immense perte pour le continent africain : « L’Afrique vient de perdre un monument, l’humanité vient de perdre un grand artiste. Un grand baobab vient de tomber. » Selon lui, cela nous met face à la réalité du coronavirus : « Ayons peur de cette maladie. Il faut prendre des mesures et surtout être prudents. Des gens comme le journaliste Jean-Michel Denis, spécialiste des musiques africaines, et Manu Dibango qui ont résisté au temps, à la maladie, ont été emportés par la pandémie… C’est une alerte. Prenons les mesures de santé. Restons à la maison. »

Manu Dibango a collaboré avec de très nombreux artistes et musiciens à travers le monde dont Angélique Kidjo, Peter Gabriel, Sidney Bechet, Youssou N’Dour, Serge Gainsbourg, Salif Keïta…

D’après sa famille, il sera inhumé dans la plus stricte intimité en attendant que des hommages officiels lui soit rendus à travers le monde.



Joliba FM

Crédit Photo : Afrika Radio, 2011

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article