L'Assemblée Nationale du Mali à feu


11 July 2020

Ce vendredi 10 juillet 2020 en fin de journée, l’Assemblée Nationale du Mali a été totalement saccagé par des manifestants révoltés. Ils réclamaient la démission du Président de la République du Mali SEM Ibrahim Boubacar KEITA ainsi que la dissolution de l’Assemblée Nationale et de la Cour Constitutionnelle.

Nous avons vu un jeune homme grièvement blessé, à terre, dans la cour de l’Assemblée. Il a été évacué dans un centre de santé. Des sources concordantes indiquent le décès par balle d’au moins un autre manifestant. Joliba 105.0 FM n’est pas en mesure de confirmer cette information à cette heure. Par ailleurs, les locaux du parlement ont été mis à feu et le matériel emporté (mobilier de bureau, frigos, documents, motos…). La police a tiré à balles réelles pour disperser la foule.

En début de soirée la tension restait vive en commune II du district de bamako. La manifestation, initiée par la coalition du Mouvement du 5 juin, a commencé vers midi à la place de l’Indépendance Bamako où plusieurs milliers de citoyens s’étaient réunis en scandant des propos hostiles au régime du président Keïta réélu en 2018 pour un second mandat de 5 ans.

Bakoroba Niaré
Niaréla pour Joliba 105.0 FM

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article