Mali : Soumaïla Cissé est décédé du covid-19 en France à l’âge 71 ans.


Le Mali vient encore de perdre l’un de ses dignes fils après la mort Président Amadou Toumani Touré en novembre dernier. Le chef de file de l’opposition du Mali, Soumaïla Cissé, est décédé du covid-19 ce vendredi 25 décembre 2020 à Paris.

Selon un membre de sa famille, Soumaïla Cissé, est décédé ce jour en France où il avait été transféré pour des soins. Testé positif au Covid 19, il a d’abord été hospitalisé à Niamey au Niger. L’annonce de son décès a également été confirmée par plusieurs cadres de son parti l’Union pour la République et la Démocratie(URD) sur les réseaux sociaux.

Le principal leader de l’opposition malienne a été arbitrairement enlevé dans son fief à Tombouctou, le 25 mars dernier lors de la campagne électorale des élections législatives. il se rendait avec 9 de ses compagnons dans une localité du centre du Mali pour faire campagne. Son garde du corps, Mohamed Cissé, a été tué par les assaillants et quelques jours après, ses 8 compagnons ont été libérés.

Malgré cette situation, M. Cissé est a été élu au premier tour des législatives du 29 mars 2020 et le 9 octobre 2020, Soumaïla Cissé a été libéré par ses ravisseurs.

Soumaïla Cissé a travaillé au sein de grandes entreprises françaises (IBM-France, le Groupe Pechiney, le Groupe Thomson et la compagnie aérienne Air Inter) avant de rentrer au Mali en 1984 pour travailler à la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT). Il a été plusieurs fois ministres entre 1993 et 2000.

Notons que de 2004 à 2011, Soumaïla Cissé a été le Président de la commission de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Fabrice NOUZIANYOVO

Pour Joliba 105.0 FM

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article