Arts plastiques : Alhassane Konté attaque l’Europe par Paris


Le jeune artiste peintre malien Alhassane Konté, alias Lass, effectue sa première européenne à Paris à travers une exposition à la galerie Chauvy. C’est le début d’une carrière internationale prometteuse pour le jeune plasticien dont la démarche artistique allie innocence et écologie.  

Après ses premiers pas internationaux à la galerie Mémoire africaine de Saly au Sénégal en 2020 et à la galerie Louisimone Guirandou d’Abidjan (Côte d’Ivoire) en 2021, le jeune artiste peintre malien Alhassane Konté connaît sa toute première expérience européenne à Paris (France) à travers une exposition à la galerie Chauvy. Une exposition organisée en parallèle à la Saison Africa 2020. Les œuvres sont également présentées à l’espace culturel Montevideo de Marseille.

Ayant obtenu un diplôme en sculpture à l’Institut national des arts (INA) en 2017, Alhassane Konté poursuit sa formation en arts plastiques au conservatoire des arts et métiers multimédia de Balla Fasséké Kouyaté de Bamako au Mali (CAMM-BFK) d’où il sort en 2020 avec une licence. Doté d’un talent imparable, Alhassane a terminé lauréat du concours d’art de la coopération Mali-Union européenne à deux reprises (2017 et 2020).

Membre du Collectif Tim’Arts, il effectue sa première exposition en 2017 au Musée national de Bamako. Une exposition collective organisée par la Direction nationale de l’action culturelle (DNAC). Plusieurs autres expositions suivent avec son collectif. Mais c’est en 2019 qu’il réalise sa première exposition individuelle à la Villa Soudan avant de connaître ses débuts internationaux à Saly au Sénégal en 2021.

Un artiste écolo

Cependant, c’est son exposition à la galerie Louisimone Guirandou d’Abidjan en 2021 qui le propulsera davantage sur la scène internationale. « L’exposition à la galerie Guirandou a été une très belle opportunité pour moi car c’est une galerie bien connue en Afrique et ailleurs. Elle collabore avec des médias qui donnent une grande visibilité aux artistes qu’elle expose. Ce fut également l’occasion de rencontrer d’autres artistes d’expériences de divers horizons, des critiques ainsi que des collectionneurs d’art », explique-t-il.

Pour cette première exposition à Paris, Alhasssane Konté présente une série intitulée « À travers la fleur », qui évoque les questions contemporaines prises en compte par son pays le Mali, autour du thème du changement climatique et de la menace de désastres écologiques. Aussi, l’artiste porte un regard à la fois critique et optimiste sur notre relation au monde qui nous entoure et la nécessaire protection de tout ce qui vit sur terre. L’autre sujet qui domine dans les œuvres d’Alhassane est l’enfant. Cet être innocent synonyme de paix et d’amour interpelle sur un retour aux valeurs humanistes que les êtres humains ont tendance à piétiner.

En ce qui concerne ses projets, Alhassane Konté participera à la 9e édition de la Rencontre internationale d’art contemporain (Riac) au Congo-Brazzaville prévue en septembre 2021. « J’ai hâte d’y être, c’est une autre grosse opportunité pour moi en tant que jeune », s’impatiente-t-il. Le jeune homme sera exposé à Luxembourg en novembre 2021, ainsi qu’à la foire de Hambourg en Allemagne par la Ruth Gallery.

Youssouf Koné

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article