« Invitée Culture » : N’Diaye Hélène Emery parle de la 5e édition de la Journée très Organik prévue ce dimanche 30 janvier à Bamako


Dans sa rubrique « Invitée Culture » du vendredi 21 janvier 2022, Joliba TV News recevait N’Diaye Hélène Emery, chargée de communication du collectif Bleu Citron et de l’association RESAPAC qui organisent depuis 2018 la Journée très Organik à Bamako. La présentation de la journée, ses objectifs ainsi que les activités de la 5e édition qui se tiendra ce dimanche 30 janvier 2022 au Parc national du Mali de Bamako étaient les sujets abordés dans cet entretien.

L’association Bleu Citron est une organisation malienne qui œuvre dans la promotion des initiatives locales dans les domaines sociaux, culturels, éducatifs, civiques et environnementaux. Ainsi, depuis 2018, elle organise en collaboration avec le Réseau solidaire en agro-écologie paysanne et citoyenne (RESAPAC), la Journée très Organik qui réunit durant une journée des acteurs de ces domaines suscités.  

La Journée très Organik, à en croire N’Diaye Hélène Emery, est une journée d’abord festive, de rencontres et de discussions à laquelle « une trentaine d’exposants sont attendus. Il s’agit des exposants qui valorisent des produits maliens à travers la transformation. Nous prônons les produits qui sont propres et agro-écologiques dans l’intérêt d’avoir un environnement propre pour qu’on vive sainement dans notre chère capitale de Bamako », explique-t-elle.   

La particularité de l’édition 2022, aux dires d’Hélène, est que les exposants des précédentes éditions se sont joints aux organiseurs pour une contribution totalement bénévole. Les activités de cette 5e édition sont organisées en 5 pôles : le pôle agro-écologique qui est animé par l’association RESAPAC présente tous les producteurs et transformateurs qui proposent et vendent des produits agro-écologiques ; le pôle bien-être est spécialisé dans les produits biodégradables qui sont réutilisables afin d’arrêter ce système du xxie siècle qui pollue la terre, les fleuves et les forêts.

Le pôle nature va travailler sur tout ce qui concerne la forêt et les plantes. Le pôle énergie alternative s’intéresse à la production des briques en terre cuite, des circuits solaires performants ainsi que des fourneaux qui produisent de l’énergie, et enfin le pôle recyclage démontre que les déchets constituent une richesse. Ils peuvent être réutilisés, transformés et exploités. « Pour ce faire, il faut bien distinguer dans nos poubelles les déchets à recycler des déchets qu’on doit arrêter d’utiliser », a-t-elle ajouté avant d’inviter la population bamakoise et d’ailleurs à venir contribuer « à notre bien-être grâce à un environnement sain et protecteur ».

Qui est N’Diaye Hélène Emery ?

N’Diaye Hélène Emery est une Franco-Malienne installée à Bamako depuis 2004 avec son mari feu Mamadou N’Diaye, un Kayésien qu’elle rencontre à Paris. Elle découvre le Mali dans les années 80 grâce aux Maliens vivant dans la capitale française.

Paysagiste à Bamako, N’Diaye Hélène Emery travaille dans la conception et l’aménagement des espaces verts. Elle est convaincue que Bamako peut devenir une capitale verte, car, dans une ville du xxie siècle, le végétal nous protège des pollutions atmosphériques.

N’Diaye Hélène Emery s’engage dans des associations maliennes, notamment le collectif Bleu Citron et le Réseau solidaire en agro-écologie paysanne et citoyenne (RESAPAC) au sein desquelles elle est chargée de communication. Une manière pour elle d’être une citoyenne active et de contribuer de façon concrète au développement du Mali.

Youssouf Koné

 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article