« L’invité culture », Habib Koïté : « C’est un énorme plaisir de retrouver la scène et les fans ! »


Une tournée de deux mois en Europe, un projet d’album avec de grands artistes venus d’autres horizons, son dernier album Kharifa… Tels sont entre autres les sujets abordés lors du passage de l’artiste musicien malien Habib Koïté dans l’émission « L’invité culture » de Joliba TV News du vendredi 8 octobre 2021.

Habitué aux grandes tournées musicales à travers le monde, Habib Koïté a été, pour l’une des rares fois depuis des années, immobilisé au Mali et à la maison. Il n’avait pas le droit de voyager, et à plus forte raison, de donner des concerts à cause de la pandémie de Convid-19 ayant récemment secoué le monde entier et dont le secteur de la culture a payé le lourd tribut. 

Aujourd’hui, la réouverture des salles de spectacles est une véritable bouffée d’oxygène pour l’artiste qui a déjà effectué une première tournée européenne au mois de septembre 2021 avec des dates prévues en Allemagne, en Suisse et en Angleterre : « Cela fait plus d’une année que nous sommes cloués à Bamako à cause de la Covid-19 et maintenant il y a une réouverture des salles. Ce qui m’a permis d’aller faire cette tournée. C’est un énorme plaisir de retrouver la scène et les fans », explique Habib Koïté qui ajoute qu’il repartira bientôt pour une autre série de tournées à la fin du mois d’octobre en Europe et qui se poursuivra jusqu’à fin novembre.          

Interrogé sur le projet « Artists for peace and justice » (en français : artiste pour la paix et la justice) auquel il est l’unique artiste africain invité, Habib Koïté dira que « c’est un projet initié en 2019 par Jackson Brown, un artiste américain dont la musique a eu plein de succès à travers le monde dans les années 80. L’objectif du projet est de sensibiliser sur la paix dans le monde comme l’indique son nom “artiste pour la paix et la justice” ».

À l’en croire, le projet regroupe des artistes de plusieurs pays comme Haïti, l’Espagne, le Mali, les États-Unis, etc. « Le projet est basé en Haïti, où nous avons déjà fait quelques séances d’enregistrement. On avait presque fini le projet, un album de 11 titres quand la Covid-19 est venue tout arrêter », regrette le guitariste malien qui ajoute que les travaux du projet doivent bientôt recommencer. 

Invité à présenter son dernier album intitulé Kharifa, Habib Koïté déclare que c’est l’un de ses albums qui a vu le plus de collaboration avec des artistes nationaux et internationaux comme Sékou Bembeya Diabaté de la Guinée, Toumani Diabaté, Mariam Bah, Bassékou Kouyaté et des jeunes.     

Si d’autres artistes ont mis à profit la période oisive liée à la Covid-19 pour travailler à des projets d’album, notre invité, qui venait de sortir son dernier, s’est trouvé un autre exutoire : « Je crois qu’il y a des gens qui ont profité de la période de la Covid-19 pour faire des albums, mais d’autres ont juste encaissé. Je suis des derniers. Je me demandais si je devais faire un autre album alors que je venais de sortir Kharifa. Non, pas d’album. Néanmoins, j’ai eu le temps de réfléchir sur des projets de musique instrumentale », a-t-il expliqué.

Cependant, le projet prioritaire d’Habib Koïté après cette pandémie est non seulement de faire la promotion de son dernier album, mais aussi d’en faire profiter ses fans à travers le monde. Toutefois, à l’en croire, une tournée mondiale est également envisagée avec le projet « Artists for peace and justice » une fois bouclé.   

Youssouf Koné   

 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article