FESPACO, 27e édition : Salif Traoré nommé président du jury


Le réalisateur et producteur malien Salif Traoré a été nommé président du jury de la catégorie des films des écoles africaines de cinéma à la 27e édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) prévue de 16 au 23 octobre 2021 à Ouagadougou au Burkina Faso. Retour sur son parcours.  

La compétition officielle de la 27e édition du FESPACO met 7 catégories en lice à savoir le long métrage fiction (pour le titre de l’Étalon d’or du Yannenga), le long métrage documentaire, le court métrage fiction et documentaire, les séries TV et d’animation, les films des écoles africaines de cinéma, les perspectives et la section Burkina Faso.

Pour cette édition, le réalisateur malien Salif Traoré a été nommé président du jury chargé de la sélection du meilleur film de la catégorie des films des écoles africaines de cinéma. La nomination de Salif Traoré vient après celle de son compatriote Souleymane Cissé (double Étalon d’or de Yennenga), qui a présidé le jury de la catégorie long métrage fiction en 1991. Cette désignation est loin d’être une surprise pour Salif Traoré qui a participé à la formation de nombreux réalisateurs maliens dont, à ses dires, celle des 95 % de ceux qui représentent le Mali à la 27e édition du FESPACO.

Titulaire d’un master en sciences et techniques du cinéma et de l’audiovisuel, Salif Traoré est aussi diplômé des arts dramatiques et mise en scène et d’un certificat en écriture et langage cinématographique obtenu à l’Institut national des arts (INA) en France. Il compte plusieurs films documentaires et de fiction à son actif à savoir Sigida (1994), La danse du singe (1998), Faro, la reine des eaux (2007), Le cri de la falaise (2000), Sida Lakari (2001) et Jamu duman (2019). Son film Jamu Duman remporte  le prix spécial documentaire de l’UEMOA au FESPACO en 2019.

Salif Traoré est formateur à l’institut universitaire de technologie-IUT de Kabala, au Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla-Fasseké du Mali, ainsi qu’à l’Institut supérieur de l’image et du son au Burkina Faso, le président du conseil consultatif de la Fédération panafricaine des cinéastes (EPACI). Délégué et directeur de production sur plusieurs films, Salif Traoré est également producteur et coproducteur de films maliens et burkinabés.

A 67 ans, le cinéaste malien est loin de quitter la scène cinématographique. Son dernier film intitulé Yéféké (Albinos) qui lève le voile sur la condition des personnes atteintes de l’albinisme dans notre société sera en avant-première ce samedi 18 septembre au Magic Cinéma. Salif Traoré est également sur d’autres projets de  films dont L'arche de Léon et Le secret de la dune, une adaptation du livre de Boubacar Belco Diallo.

Rappelons que le Mali participe à cette 27e édition du FESPACO avec 7 films.  

Youssouf Koné

 

   

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article